Vous rêvez de décrocher le job de vos rêves ? Vous êtes plein de bonne volonté mais vous ne savez pas par où commencer ? Sachez que alors que 2 possibilités s’offrent à vous : vous avez le choix entre mener des recherches approximatives par vous-mêmes ou vous faire aider par des professionnels. Si vous ne voulez pas perdre de temps et optimiser vos efforts, il est clair que la 2ème option est le chemin à emprunter. Dans cet article, vous retrouverez 5 actions relevées dans les avis sur Village de l’emploi et qui indiquent les démarches enseignées dans cet établissement pour aider les jeunes à décrocher un emploi.

Action1 : Raisonner en termes de carrière et non d’emploi

Quelle est la différence fondamentale entre job et carrière ? Vous allez répondre que la carrière est composée d’une succession de job et vous n’êtes pas loin de la réalité. Mais le plus important, selon « village de l’emploi avis », c’est que la carrière se construit sur la durée et implique des choix complémentaires. Pour mieux comprendre ce schéma, prenons l’exemple d’un sujet qui choisit un emploi de comptable parce qu’il pense que cette étape constitue un pas incontournable dans son parcours pour devenir expert-comptable. Avec un objectif aussi clair, il va surement refuser un poste de gestionnaire administratif ou d’assistant de direction et restera focalisé sur cette profession qui va le conduire vers le job de ses rêves. En revanche, pour une personne qui ne raisonne pas en termes de carrière, elle va accepter n’importe quel autre emploi sous prétexte que la rémunération est satisfaisante ou que l’entreprise est à deux pâtés de maison. Au Village de l’emploi, les conseils qui vous sont données ne sont pas conçus pour vous permettre d’obtenir un gagne-pain. Ils sont orientés vers l’élaboration d’une carrière qui vous procure un épanouissement à la fois financier et personnel. Plutôt que de revoir vos exigences à la baisse, vous allez apprendre à rehausser vos compétences pour ne jamais être contraint de vous contenter du minimum que ce soit en termes de fonctions ou de salaire.

Action 2 : Mettre sa véritable identité en avant

Les ressources humaines rapportent qu’il y a souvent un grand décalage entre la personnalité du postulant et l’image que son dossier de candidature reflète. Il est donc étonnant de voir à quel point les postulants ont du mal à tenir compte de leur vraie identité à travers leur CV et lettre de motivation. Ce qui est bien dommage ! Si votre dossier est rejeté ou ignoré pare que vous manquez de compétences, cela peut être compréhension, mais s’il l’est parce que vous ne savez pas comment vous vendre, c’est à la fois désolante et inconcevable. Sachez qu’au bout de votre formation au Village de l’emploi, vous allez maitriser les secrets du self-marketing : une compétence à part entière qui permet au postulant de mettre ses atouts en avant sans même rencontrer le recruteur. Votre personnalité, vous pouvez la dévoiler dans votre rédaction et votre manière de vous exprimer. On parle, dès lors, de la voix que le recruteur devrait sentir en lisant votre lettre de motivation. D’autres détails peuvent en dire long sur qui vous êtes comme la structuration de votre CV. Par exemple, un candidat qui opte pour forme classique ne reflète pas la même image qu’un autre qui choisit un format moderne ou décalé. Tous ces éléments peuvent être utilisés pour suggérer l’une de vos facettes.

Action 3 : Préparer l’entretien d’embauche avec précision

Comme pour tous les rendez-vous décisifs, vous allez devoir vous préparer à l’entretien d’embauche. Une bonne préparation vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir cette étape ultime du recrutement. Ce serait dommage d’être arrivé aussi loin pour vous faire recaler au dernier moment. Au Village de l’emploi, les formateurs enseignent aux jeunes diplômés le mode de conduite à emprunter pour susciter l’approbation du recruteur. La première chose que vous pouvez faire pour réussir votre entretien, c’est de collecter suffisamment d’informations sur l’entreprise, des informations que vous utiliserez au cours de l’entretien pour appuyer votre candidature et montrer l’intérêt que vous portez à cet organisme. Comme vous le savez, les entreprises emploient tous les moyens pour renforcer, chez leurs employés, le sentiment d’appartenance à l’entreprise. Imaginez le regard qu’elles peuvent porter sur un postulant qui éprouve cet intérêt avant-même d’avoir intégré l’équipe. Soyez-en sûr : le job est quasiment dans la poche ! Petite astuce pour donner une image encore plus convaincante : identifiez quelques défauts structuraux de l’entreprise et discutez-les avec le recruteur. De cette manière, vous allez lui montrer que vous êtes d’ores et déjà prêt à apporter une valeur ajoutée à l’entreprise.

Action 4 : Construire sa communication interpersonnelle

Ce que vous devez savoir, c’est ce que ce qui n’est pas dit est porteur d’un message plus fort que ce qui est dit. En d’autres termes, vous allez devoir soigner les détails de votre gestuelle et vous défaire des tics négatifs avant de vous rendre sur place. Cela passe par une prise de conscience accrue de ses défauts personnels et qui peuvent porter atteinte à l’image que nous renvoyons sans même nous en rendre compte. Soyez donc honnête avec vous-mêmes et essayez d’adopter un regard objectif sur votre comportement. Selon « village de l’emploi avis », les tics à bannir sont le clignement des yeux, le rongement des ongles, le craquage des doigts, etc. Ces gestes dénotent un sentiment de gêne et un malaise qui ne jouera surement pas en votre faveur. Pour montrer au recruteur que vous êtes une personne confiante avec un sens marqué du leadership, vous allez devoir maîtriser la position de vos mains, de vos jambes, le volume de votre voix, l’articulation des traits de votre visage… Le tout en affichant un sourire qui installe d’emblée un sentiment de confiance dans la pièce.

Action 5 : Développer et communiquer son esprit d’équipe

Comme nous l’avons signalé dans la partie précédente, votre attitude est votre meilleur argumentaire. Au cours de l’entretien d’embauche, vous devez mettre en avant votre capacité à travailler en équipe. Cette compétence relationnelle ne peut en aucun cas être convaincante si vous avez du mal à interagir avec le recruteur. Celui-ci va vous laisser une petite marge en prenant en considération le trac auquel vous êtes soumis compte tenu des circonstances mais vous allez devoir vous montrer le plus sociable possible. Par exemple, pensez à ne pas lui couper la parole. Présenter une bonne qualité d’écoute est perçue comme la preuve que vous pouvez gérer une discussion comme il se doit. Le recruteur pourrait alors aisément vous voir dans un poste managérial où les qualités humaines peuvent prendre le dessus sur les qualifications techniques. Notez que les postulants qui savent montrer cette compétence plutôt que de la citer verbalement présentent un profil beaucoup plus apprécié. Laissez alors l’énumération concrète de vos atouts aux documents écrits et contentez-vous, au cours de ce face-à-face décisif, de laisser votre personnalité argumenter en votre faveur.