Depuis plusieurs années, les métiers relatifs aux systèmes d’information (SI) gagnent de plus en plus du terrain. Plusieurs jeunes diplômés désirent faire carrière dans l’un ou l’autre des domaines relatifs aux systèmes d’information, mais ne savent pas comment s’y prendre. L’accélérateur de carrière dénommé Village de l’emploi offre donc l’opportunité de vous y insérer après vos études. Peu importe votre formation initiale, l’accélérateur adapte vos compétences aux exigences des recruteurs partenaires dans les professions des SI. Mais en vrai, comment fonctionne ce programme ?

Vision et objectifs

Il est difficile de décrocher un contrat lorsque l’on sort fraichement de l’université. Les entreprises, en proie au doute quant à l’efficacité des nouveaux diplômés, préfèrent s’en tenir aux stages, CDI et des alternances. C’est en cela que le programme du village de l’emploi est salutaire.

En effet, plusieurs constats ont été faits :

  • les profils sortis par les universités sont majoritairement généralistes
  • la communication professionnelle est quasi inexistante dans les formations supérieures,
  • relativement aux exigences des recruteurs, les formations universitaires présentent trop de lacunes,
  • les étudiants ne sont pas suivis pour le démarrage professionnel.

Ce programme d’accélération de carrière est alors conçu en 1998, en vue d’équiper les jeunes diplômés et de les rendre aptes à servir dans les grandes structures. Cela se fait via un transfert d’expérience. Ce programme renverse la tendance selon laquelle l’expérience s’acquiert après le premier emploi. Il met donc à la disposition des entreprises de jeunes lauréats pétris d’expériences qui peuvent bénéficier sans attendre de CDI. L’objectif du programme est surtout l’expertise des formés.

Ce programme prime spécifiquement les professions liées aux systèmes d’informations. En faisant abstraction de la formation initiale du candidat, il transforme l’étudiant en consultant en une période allant de 2 à 9 mois. Le panel de formation disponible tient compte de toutes les exigences des entreprises. Cependant, c’est en fonction de son background que l’étudiant choisira sa spécialité.

La particularité est la gratuité du programme. Elle est soumise à la condition qu’après la formation, le candidat travaille pendant trois ans minimum pour l’entreprise qui le recrute.

Qui peut bénéficier du programme ?

Le programme permet aux apprenants d’intégrer les professions des systèmes d’informations. Toutefois, il ne privilégie pas de profils particuliers. Tout le monde peut donc en bénéficier. Que le postulant soit un étudiant ou au chômage, homme ou femme, le programme est pensé afin de lui donner les aptitudes pour lancer sa carrière.

  • L’efficacité de la formation est garantie grâce à l’équipe d’encadrement. Celle-ci est composée des experts techniques et métiers,
  • experts en communications,
  • experts en placement en contrat professionnel.

En plus de la formation, leur rôle est de sonder le terrain afin de dénicher les postes qui correspondent aux profils de leurs apprenants.

Quant à la garantie de l’embauche après le parcours, elle est assurée grâce aux employeurs qui sont en partenariat avec le village. Les demandeurs partenaires recherchent principalement des profils ayant des compétences pointues en informatique. Généralement, les jeunes doutent de leurs capacités à intégrer certains métiers à cause leur formation initiale. À cet effet, il est important de noter que le programme de formation permet à tous d’apprendre aisément. D’ailleurs, un diplôme universitaire ne garantit pas forcément une carrière professionnelle. L’apprenant doit simplement croire en ses facultés d’adaptation et se laisser modeler.

Un point de départ : l’accélérateur de démarrage de carrière

La première étape du programme est l’accélérateur de mise en emploi. Elle se fait en trois étapes.

Acquisition

Il s’agit d’aider le candidat à acquérir une expertise en vue de l’accession à une carrière pro. Cela se fait suivant trois axes qui sont établis par le programme.

Le premier axe est l’axe métier. Il accentue sur les spécificités du métier. Le candidat acquiert les compétences techniques et fonctionnelles liées au métier. De cette façon, dès le début de sa carrière, il est pleinement opérationnel et remplit ses missions avec efficacité. Lesdites compétences sont apportées au candidat par le programme en un minimum de temps. Ceci est d’autant plus important que les recruteurs exigent des employés non seulement qu’ils soient opérationnels dès leur prise de fonction, mais aussi qu’ils s’adaptent très vite à leur nouvel environnement professionnel.

Le deuxième axe est l’axe. Au cours de la formation sur cet axe, le candidat reçoit les compétences spécifiques indispensables pour intervenir sur de grands projets. On lui enseigne la différence entre la collaboration sur un travail universitaire et celle sur un projet. En effet, dans le monde universitaire, le travail se fait par binôme. Par contre sur les projets, plusieurs personnes aux profils variés collaborent afin de réaliser les objectifs. Celui qui travaille sur le projet doit donc être en mesure :

  • de connaître l’objectif global du projet,
  • le type de projet,
  • d’identifier clairement son rôle et ceux des autres,
  • de connaître son champ d’intervention et ses liens avec les autres.

Ainsi formé, le candidat est prêt à s’engager pour opérer sur des projets. Par ailleurs, la formation lui assure la maitrise du jargon professionnel afin qu’il ne se sente pas étranger lors de sa prise de fonction.

Le troisième axe est l’axe technique. Il consiste à former le candidat à la maitrise des outils techniques que nécessite son job. En effet, les formations universitaires classiques font appel à des outils purement théoriques et donc ne préparent pas pleinement le futur cadre pour son travail. Le Village accentue par conséquente la formation sur les spécificités techniques de l’univers professionnel des systèmes de l’information. Elles sont relatives aux logiciels, technologies, systèmes et bases de données. Les étudiants ayant reçu une formation universitaire d’informaticien sont renforcés. Les autres sont initiés dans un esprit de synthèse.

Le coaching en communication professionnelle

Durant le parcours, le candidat reçoit un complément de compétence pour la communication écrite et orale. Il peut ainsi aisément diriger une réunion technique et une réunion fonctionnelle.

Lors de ses prises de parole, il fera désormais preuve d’aisance, de fluidité et de force de conviction. Son auditoire pourra le suivre plus facilement parce qu’il aurait appris en amont à structurer son discours.

La mise en contrat professionnel

Cette phase consiste à accompagner le lauréat jusqu’à la signature de son contrat auprès d’un recruteur partenaire du programme. À cet effet, les coaches lui apportent leur soutien dès les premiers pas jusqu’à sa totale intégration.

Accélérateur de carrière

Lorsque la première phase est achevée par le candidat, il peut pleinement commencer à progresser dans sa nouvelle vie de salarié. Il gagne en expérience. La formation reçue au cours de la phase précédente devient un atout qui l’aide à progresser plus rapidement qu’un diplômé classique.

En peu de temps, soit trois ans, il devient aussi expérimenté qu’un consultant ayant exercé sur une période doublement plus longue.

Suivi des candidats

À la fin du parcours, les étudiants trouvent facilement un emploi. En effet, à la fin du parcours ils signent un contrat avec un partenaire du village pour une durée de trois ans. Durant toute la période du contrat, les lauréats du Village sont accompagnés afin de remplir leur mission avec efficacité. Cet accompagnement peut s’étendre sur trente-six mois à partir de l’obtention d’un contrat professionnel.

Le programme représente une opportunité pour les jeunes diplômés qui désirent rapidement intégrer le monde professionnel. En un temps record, ils apprennent les réalités techniques et fonctionnelles du domaine qu’ils choisissent d’embrasser. À la fin du parcours, ils sont assez outillés pour décrocher un CDI.